Jury International

MYRIAM MÉZIÈRES (FRANCE)

Présidente du jury international

Née d’un père égyptien et d’une mère tchèque, Myriam Mézières a fait ses débuts au cinéma à l’âge de 16 ans. Elle a tourné avec des réalisateurs tels que Claude Lelouch, Jean-Pierre Mocky, Andrej Zulawski, Manuel Gómez Pereira, Cesc Gay, Fernando Arrabal, Yves Boisset, Fernando Merinero et Claude Berri. Elle a travaillé avec Alain Tanner sur cinq films, dont Una llama en mi corazón (Une flamme dans mon cœur) en 1987, dont elle a été co-scénariste et remporté le prix de la meilleure actrice à Houston, El diario de Lady M (Le journal de Lady M) en 1993 et Flores de sangre (Fleurs de sang) en 2002, qu’elle a coréalisé. Elle est la créatrice de spectacles musicaux tels que Extraña fruta et Carne y sueños et l’auteur du livre El sol tiene una cita con la luna (Le soleil a rendez-vous avec la lune) (Chapiteau, 2018). Sa dernière œuvre en tant que réalisatrice est le court métrage Tinta (2020).

MARINA PERALES MARHUENDA (ESPAGNE)

Productrice indépendante née à Cox en 1982 et spécialisée dans les coproductions internationales. Diplômée en Communication Audiovisuelle à l’Universitat de València, diplômée en Production à l’Atelier Ludwigsburg-Paris à la FEMIS (France) et à la Filmakademie de Baden-Württemberg (Allemagne). En 2010, elle a créé La Fábrica Nocturna Cinéma à Paris, avec laquelle elle a produit des films sélectionnés et primés aux festivals de Cannes, Berlin, Locarno et Rotterdam, entre autres. Elle est également productrice exécutive chez Coproduction Office, où elle a travaillé sur des films de Ruben Östlund, Jessica Hausner et Michelangelo Frammartino, et fait partie des comités de sélection du CNC (France), de MEDIA et de diverses écoles et institutions cinématographiques.

JEAN-MICHEL BERNARD (FRANCE)

Pianiste, compositeur, éducateur et producteur. Auteur de bandes originales de films tels que La ciencia del sueño (La science du sommeil) (Michel Gondry, 2006), La invención de Hugo (L’invention d’Hugo) (Martin Scorsese, 2011), Paris Manhattan (Sophie Lellouche, 2012) et Rebobine, por favor (Rembobinez, s’il vous plaît) (Michel Gondry, 2008). Il a collaboré avec Claude Chabrol, Ray Charles, Lalo Schifrin, Ennio Morricone, Francis Veber, Etienne Chatiliez et Fanny Ardant, entre autres. Parmi ses œuvres les plus récentes, citons Money, de Géla Babluani (Grand Prix au Festival du film de Bruxelles 2018) et Ballad for a pierced heart (Yannis Economides, 2020), nommé aux Prix de l’Académie du film grec. En 2017, il a reçu le prix de la Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique et a été désigné “Artiste Steinway”.

NAJWA NAJJAR (PALESTINE)

Depuis 2000, elle explore différents territoires artistiques en tant que réalisatrice et scénariste de films documentaires et de fiction qui ont participé à des festivals tels que Berlin, Cannes, Locarno et Sundance. Elle a fait ses débuts dans le long métrage avec Pomegranates and Myrrh (2009), qui a été primé à San Sebastian, suivi de Eyes of a Thief (2014), choisi comme candidate palestinienne aux Oscars. Son troisième film, Between Heaven and Earth (2019), a remporté le prix du meilleur scénario au Caire, celui du meilleur acteur à Mostra de València et a été présélectionné pour les European Film Academy Awards 2020. Elle est membre de l’Académie des Arts et des Sciences du Cinéma des États-Unis et travaille actuellement au développement d’un film musical intitulé Kiss of a Stranger.

TAREK BEN CHAABANE (TUNISIE)

Professeur de théorie du cinéma à l’Université de Carthage. Il a travaillé en tant que rédacteur culturel pour plusieurs journaux, magazines et programmes radio. Il a fait partie de l’équipe de Sud Écriture, qui organise des ateliers d’aide à l’écriture pour les premiers ou seconds longs métrages des pays d’Afrique subsaharienne, du Maghreb et du Moyen-Orient. En tant que scénariste, il a collaboré avec les réalisateurs Nawfel Saheb-Ettaba, Ridha Behi, Moufida Tlatli et Mohamed Damak. Il a été programmateur aux Journées cinématographiques de Carthage et dirige actuellement la cinémathèque de la Tunisie. Son dernier livre, El cine tunecino de ayer y de hoy (Le cinéma tunisien d’hier et d’aujourd’hui), publié par le Centre National du Cinéma et de l’Image de la Tunisie, a été traduit en espagnol et en valencien par Mostra de València.